French English German Italian Spanish

Le dessein originel de Dieu

 

 

 

 

Dieu n'a pas créé l'homme avec le besoin du salut. Retournez au projet de création en Genèse 1 et 2, et vous découvrirez que le dessein de Dieu a précédé la chute. Cela devrait nous amener à poser une question très incisive : que serait devenus les êtres humains s'ils n'avaient jamais chuté ? L'humanité spirituelle se serait développée et serait devenue le Corps spirituel de Christ, son Epouse.

 

Avant la chute, l'Epouse, le Corps de Christ est le premier dessein de Dieu en créant l'humanité. 

 

Après la chute, le Père a accompagné l'humanité puis envoyé son Fils dans le but de restaurer son dessein éternel d'amener l'humanité et la création à participer à sa propre vie. C'est à travers l'Eglise que Jésus-Christ bâtit par l'Esprit, que nous pouvons témoigner à toute la création, la dynamique du coeur de Dieu. Notre fraternité est notre participation à la communion divine entre le Père et le Fils et le Saint-Esprit.

 

Nous parlons de sauver des individus, mais nous n'insistons pas assez sur l'intention première de Dieu de faire de ces rachetés "un peuple" à part, une Eglise, un Corps spirituel, une fiancée pour Christ. L'Eglise, ne peut être ce clergé dans des dénominations différentes à l'image de la société humaine. L'Eglise est une image de l'unité relationnelle de la nouvelle société céleste, l'épouse unique de Christ. L'Église a beaucoup d'importance, car elle compte tellement pour Dieu, elle ne devrait jamais être séparée de la vie chrétienne. Par conséquent, derrière la pratique de l'Église se dresse un but énorme et incroyable.

 

On a mis l'expérience indispensable du salut personnelle en Jésus-Christ avant le dessein éternel de Dieu alors on reste dans le brouillard. On s'est appuyé pour cela sur les trois premiers évangiles, les épîtres aux Romains et aux Galates. Nous avons pourtant mis de côté depuis trop longtemps une réalité fondamentale qui éclaire toute notre vie nouvelle : Paul l'appelle le "dessein éternel" Éphésiens 3, 11Avant la chute, de tout temps, le premier désir de la Trinité est de rassembler ce Corps spirituel pour Christ, l'Eglise, pour aimer plus encore chacun de nous dans un ensemble spirituel vivant "en Christ", le Corps de Christ, son épouse. C'est ce que montre Genèse 1 et 2, Apocalypse 21 et 22, l'Evangile de Jean, les épîtres aux Ephésiens et aux Colossiens. Voir Ephésiens 1, 4-12, surtout le 10. Romains 12, 4-5 ; Ephésiens 4, 11-16 ; Colossiens 1, 16-18 ; 3, 15.

 


L'Eglise : c'est Jésus-Christ au milieu de nous.    Matthieu 18, 20 ; 1 Corinthiens 14, 26 ; Colossiens 3, 16.

 

Dès que nous sommes deux ou trois, nous manifestons l'Eglise, en vivant les arrhes de cette communion par le Saint-Esprit. Nos rencontres sont dans l'onction quand nous vivons cette espérance, cette vision. La Sainte Cène célèbre cette vérité : Faites ceci en mémoire de moi. Ce ne doit pas être un souvenir morbide, Jésus a voulu que ce soit une fête en nous souvenant bien que son sacrifice, son amour nous ouvre le ciel et la communion éternelle avec la Trinité dans la joie et la paix.

 

"Jésus en moi" est l'expérience individuelle indispensable avec le Seigneur. Jean 5, 24 ; Actes 2, 38. 

"Jésus au milieu de nous" est l'expérience de l’Eglise.

 

Jésus marche déjà parmi nous, nous touchant, nous animant du fruit de l'Esprit, parlant par ses dons coulant à travers les membres de son Corps, l’Eglise. "Jésus à l’intérieur" est l’expérience privée. "Jésus au milieu de nous" est l’expérience corporative. Quand deux ou trois croyants nés de nouveau se rassemblent en son nom, Jésus est AU MILIEU. Jean 20, 19, Jésus au milieu, c’est L’ÉGLISE, la communauté ! C’est une expérience différente que Jésus à l’intérieur.

Ma femme et moi sommes un, même quand nous sommes séparés l’un de l’autre par des kilomètres. Mais nous n'expérimentons toutes les bénédictions de notre mariage que lorsque nous sommes ensemble. De même, nous et les autres croyants de notre ville constituons l’église de cette ville, même quand nous ne sommes pas rassemblés. Nous pouvons recevoir toutes les bénédictions liées à l’église quand nous nous rassemblons tous, même si nous devons développer nos relations profondes dans de petites familles. C'est une Eglise où "les uns, les autres" veut dire vraiment quelque chose, où tous sont appelés à servir selon leurs complémentarités, où les problèmes de la vie de chacun sont portés ensemble. Bienvenue ! C'est la Bonne Nouvelle, c'est l'Evangile, c'est le Royaume de Dieu.

 

 

"Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux", Matthieu 18, 20.

 

Littéralement il est écrit "congrégationnés", combien de gens faut-il donc pour former une congrégation ? Je reste frappé de la portée de la réponse biblique qui vient à mon esprit : deux ou trois personnes ! C’est tout ce qu’il faut pour former une congrégation, une congrégation de croyants avec Jésus au centre. C’est déjà vraiment une église, deux ou trois qui sont "chrétiens" parce qu’ils appartiennent à Christ. Et c’est là une église au sens le plus profond du terme. C’est l’église fondamentale. Vous pouvez avoir plus que deux ou trois croyants et ce sera toujours une église, au sens le plus profond du terme, mais cela ne devient pas plus l'église, cela devient seulement une église locale plus grande.

 

Le mot grec original, ekklesia, est composé de : ek, qui signifie "hors de" et kaleo, qui signifie "j’appelle". Quand Jésus dit : "Je bâtirai mon église", Il dit : "J’appellerai mon peuple hors du monde et ils se rassembleront en mon nom" Nous ne pouvons expérimenter l’Eglise qu'en nous rassemblant ensemble. Comme pour une famille, le vécu constitutif de l'Eglise des Actes des Apôtres se passait dans les maisons. On parle d'une vie de famille en relation d'amour et de paix avec Dieu présent dans sa famille, et non d'un lieu sacré où seul un clergé de spécialiste règne entre Dieu et les croyants à travers les sacrements. Comme on est loin, dans ce vécu-là du dessein éternel de Dieu ! Même au coeur de la chute, Dieu n'a jamais renoncé à son dessein éternel, Il y a toujours travaillé. Des thèmes éternels apparaissent dans Genèse 1 et 2 et Apocalypse 21 et 22. Ces thèmes traversent toute la Bible et nous donnent un montrent le but ultime de Dieu, objet de sa volonté permanente. Par exemple on trouve le thème de la femme dans la genèse. On a fait de Marie la femme célèbre de la famille de Dieu. On l'a mise en avant, on a fait de la mère de Jésus-homme la mère de Dieu Lui-même ! Quelle confusion devant le dessein éternel de Dieu.

 

L'Eglise est "la" femme essentielle du plan de Dieu

 

Cette femme, c'est la femme de Genèse 1. Mais elle est cachée. Elle ne fait pas son apparition avant Genèse 2. Où la femme est-elle cachée ? Elle est cachée à l'intérieur de l'homme. Dans Genèse 2, Dieu plonge Adam (qui a déjà reçu le souffle de vie) dans un profond sommeil et tire de lui une femme. Considérez le fait que l'homme avait été créé à l'image de Dieu. Par conséquent, tout comme il y avait une femme à l'image de Dieu cachée à l'intérieur d'Adam, il y avait également une femme cachée à l'intérieur de Christ. Colossiens 3, 3. L'épouse du Christ était choisie en Christ avant les âges, Éphésiens 1, 4-5.

 

Quand vint la plénitude des temps, le Fils de Dieu vint sur terre. Après que son ministère sur la terre fut achevé, Dieu le Père plongea son Fils dans un profond sommeil sur une colline appelée le Calvaire. Puis, en sa résurrection, Il fit venir cette femme sur la terre et son nom est ekklesia. Elle est l'Église du Dieu vivant, l'épouse de Christ. Et la merveilleuse nouvelle, c'est que vous et moi, faisons partie de cette femme, de l'Eglise ! Romains 5, 14 ; Éphésiens 5, 23, 29-32.

 

Vous pouvez suivre cette femme de Genèse 1 et 2 tout au long de la Bible. En fait, l'évangile de Jésus-Christ commence avec cette femme, l'Eglise, l'épouse de Christ. Dans Jean 3, un prophète nommé Jean-Baptiste déclare : je suis "l'ami de l'Époux" Jean 3, 29Le dessein éternel de Dieu, dès lors, a quelque chose à voir avec un mystère caché en Dieu dans les âges passés et ce mystère est une femme, Éphésiens 3, 1-9 ; 5, 32 ; Col. 1, 26-27. Elle représente le Corps de Christ, la manifestation de son Royaume sur terre.

 

Cette femme réapparaît dans Apocalypse 21 et 22 dans son état glorieux, cette femme est l'Epouse de Jésus-Christ, l'Eglise. On voit dans ces derniers chapitres de la Bible l'accomplissement du dessein originel et éternel de Dieu. La création spirituelle est enfin achevée, l'éternité se remplit de paix, d'amour et de relations divines

 

C'est pour conduire ce projet que Jésus-Christ marche au milieu de son Eglise et que là où deux ou trois sont réunis, Il vivant est au milieu d'eux, tous les jours et jusqu'à la fin du monde. Matthieu 28, 20b.

 

 

 

ImprimerE-mail