French English German Italian Spanish

Des pères et des mères

 

Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père est celui qui l'a fait connaître. Jean 1, 18.

Si Dieu avait voulu se révéler comme un juge, Il aurait envoyé un juge. Mais Il a envoyé un enfant, son Fils, pour révéler ce qui caractérisait le mieux son Amour : son désir d'aimer au delà de la Trinité, c'est en cela que le Fils unique nous fait bien connaître le Père. Par le Saint-Esprit, Christ est Celui qui nous révèle le Père, la mentalité du père, la nature du Père. 

ET MAINTENANT ENCORE, IL NOUS REVELE LE PERE… PLUS PROFONDEMENT… 

La Trinité entière est Dieu pleinement. Le Fils et le Saint-Esprit sont aussi animés de l'Esprit de Père.

Les racines blessées

Quand Dieu créa la terre, il y plaça le règne minéral, le règne végétal et le règne animal. Dans ce berceau merveilleux, Dieu "enfanta" Adam qui était de sa nature, du règne spirituel. Puis vint Eve, tirée de l'homme. 

Dieu confia à Adam et Eve, le soin de croître et de se multiplier, les associant à son œuvre en tant que parents. N'étaient-ils pas à son image spirituelle, en harmonie avec ses pensées, en communion avec son coeur de Père ?

Il les avait fait homme et femme, mais aussi père et mère, porteurs d'un grand désir d'aimer des enfants. Pourtant, en se séparant du Créateur, ils ont perdu leur filiation divine. Ils étaient enfants, les voilà créatures. Ils étaient dans le règne spirituel, les voici dans le règne animal.

Dieu perdait ses enfants, mais aussi son moyen de voir naître des millions d'enfants spirituels.

 

L'homme "animal" n'est plus compatible avec la nature du Père céleste. 1 Corinthiens 2, 14. Dans cet état, l'homme n'est plus cohérent avec la Vie éternelle. Genèse 3, 22-24. C'est la perdition. Dieu avait dit : L'homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. Genèse 2, 24. La famille spirituelle devait grandir en se multipliant à son tour en d’autres cellules familiales. L’homme aurait pu ainsi continuer de vivre à l’image de Dieu, dans sa nature et dans son style de vie. Dieu n'avait-il pas créé les hommes pour qu'ils lui ressemblent ? Mais après la chute, les racines même du projet de Dieu étaient atteintes. Dieu n'a plus d'enfants à sa ressemblance, les hommes/créatures sont orphelins !

Le regain

 

Tous les enfants spirituels qui devaient naître d'Adam et Eve auraient du constituer le Corps de Christ. Aujourd'hui c'est à travers l'Eglise que ce Corps se constitue. Comme l'homme était, à l'origine, à la ressemblance de Dieu, le Corps de Christ doit être à sa ressemblance…

Pour cela, …nous avons reçu un esprit d’adoption par lequel nous crions : Abba, Père !  Romains 8, 15.

 

UN ESPRIT D'ADOPTION ! Est-ce que l'Esprit d'adoption est en vous ? Si oui, c'est une révélation! La révélation du Père ! La preuve que tu es son enfant, de sa nature. Alors, tu es heureux comme Simon Pierre, car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais ton Père spirituel qui est dans les cieux, ton Père ! Matthieu 16, 17, Tu as sa nature ! 

 

Dieu ne change pas. Son projet originel demeure: vivre une relation d'amour parfaite avec une foule d'enfants animés de son Esprit, devenus parents, à son image de Père, dans le relationnel d'Amour de la Trinité, cette immense famille s'épanouissant à jamais dans l'autorité de son Royaume. Voilà la vie éternelle !

 

 

MAIS, Adam et Eve avaient perdus leur nature "d'êtres spirituels". Ils étaient tombés dans le règne animal. Ils n'avaient pas pu engendrer les pères et les mères spirituels nécessaires au plan de Dieu. L'humanité s'était développée seulement au niveau des créatures, charnelles et mortelles. Par la puissance de sa résurrection, Christ vient donner la nouvelle naissance. Jean 1, 12-18 ; Jean 3. Dieu, le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui nous a fait connaître le Père, et les attentes du Père…

 

Ceux qui croient sont entrés à nouveau dans le règne spirituel. Ils doivent accomplir enfin le projet originel de Dieu. Le regain de la vie divine est commencé. Les grands principes du Royaume sont de nouveau à l'ordre du jour : les enfants de Dieu sont encore appelés à être des pères et des mères spirituels comme Adam et Eve auraient dû l'être. Jésus-Christ l'a été parfaitement, Hébreux 2, 13b, et Il nous dit: je vous ai donné un exemple afin que vous fassiez comme j'ai fait.

L'Eglise des pères et des mères

 

Remplissez la terre. Dieu aurait pu créer un milliard d'hommes, mais il demande à l'homme de le faire. Genèse 1, 28. Et Dieu va leur donner les moyens d'accomplir cette attente : la famille, et chaque nouvelle famille pour chaque génération, et la fécondité, soyez féconds, multipliez, remplissez la terre. Les commandements de Christ sont les mêmes: allez, remplissez la terre de la nouvelle création. Ces deux mêmes moyens nous sont donnés: la famille spirituelle, le cadre de vie (les maisons) et la fécondité spirituelle (la nouvelle naissance).

 

L'Eglise est la manifestation du Royaume qui a repris pied sur terre après la résurrection de Jésus-Christ. Elle ne peut qu'être cohérente avec le Royaume de Dieu et ses principes de vie, la nature et les projets du Père. Nous pouvons recréer le cadre, poser une stratégie, mais comment amener les gens à être féconds, à avoir des enfants spirituels et à en faire des parents sans qu'ils vivent cette communion avec le Père céleste ? C'est le plus dur, parce que ce mouvement de Vie se heurte à toutes nos habitudes, à notre état d'esprit, à nos traditions, mais ce mouvement de vie est essentiel! Il ne peut venir que de Dieu ! NOUS AVONS BESOIN DU SOUFFLE DE DIEU POUR ETRE DES PERES ET DES MERES !

 

"Seigneur apprends nous à prier" demandent les disciples. Et Jésus commence par "Notre Père"… Matthieu 6, 9. Cette révélation est celle d'un Père. Nous sommes aujourd'hui animés de sa nature divine, appelés à Lui ressembler, à vivre ses attentes, à ressentir ses émotions. Mais aussi à percevoir avec son cœur le drame de sa création : ces millions d'enfants potentiels devenus créatures et promis à la mort éternelle.

 

Jésus-Christ est devenu le premier de ses enfants spirituels avec une maturité de Père. Le Fils s'est alors conduit en parfaite harmonie avec le Père. Bien sûr, Il est notre frère, mais Il a aussi une fonction de Père, pour susciter des millions d'enfants parmi les hommes. Hébreux 2, 13b. Il est ainsi le père que l'humanité n'a pas su être. De Lui sont sortis des millions de fils et de filles dont nous sommes.

C'est à nous, aujourd'hui, d'entrer dans notre vocation d'amener de nombreux enfants à la vie.

Voilà la mission de l'Eglise, voilà la moisson à faire. Voilà pourquoi nous devons aussi être des pères et des mères !

 

Dès la genèse, nous voyons ces grands principes animer naturellement le Royaume de Dieu. Il est essentiel de les discerner pour comprendre quel doit être le vécu de Son Corps, l'Eglise. Chaque nouveau chrétien doit recevoir une REVELATION du coeur du Père en voyant l’amour vécu dans ces familles que sont les cellules et les groupes dans les maisons. Ils sont formés à leur tour pour répandre la Vie comme des parents spirituels.

 

Je dois adopter les nations, ma nation, mais aussi et surtout mon voisin, mes amis, dans mon coeur, car ils sont dans le coeur de Dieu. 

Les gens, autour de moi, ont droit à cet héritage céleste. Pour cela, ils doivent devenir enfants de Dieu. Ce n'est pas une option. Cet héritage est la seule chance de salut à leur situation spirituellement désespérée. Voilà la volonté de Dieu, que ces personnes entrent dans mon coeur de père ou de mère !

 

Soyez féconds et multipliez. Genèse 1, 28. 

 

Non pas multiplier seulement, mais croître d’abord dans des églises familiales, pour multiplier ensuite, sans cesse, par chaque nouvelle naissance et chaque nouvelle cellule. C'est ainsi que vous serez féconds ! Ne vivons pas derrière les murailles de notre soi-disant sainteté, raidis par notre jugement sur les perdus, mais soyons des parents spirituels au milieu de créatures éloignés de leur vrai Père qui est aux cieux. Nous devons les aider à devenir enfants de Dieu, puis parents spirituels pour d'autres. Jean 17, 18, Marc 16, 15. L’adoption des perdus dans le coeur du Père appelle l’adoption des perdus dans mon cœur et dans ma vie. Un disciple accompli a un coeur de père ou de mère comme Jésus-Christ avait l'Esprit de son Père en Lui.

 

Nos églises doivent aussi équiper les chrétiens pour en faire des disciples accomplis, des parents, sinon ces églises ne grandiront pas longtemps et ne seront pas capables d’accueillir la moisson qui attend. 

 

Les cellules de maisons sont la TERRE D'ACCUEIL adaptée dans le cadre de l'Eglise, pour recevoir les perdus et vivre avec eux les réalités du Royaume qui en feront des enfants de Dieu.

Les groupes de maisons sont le CADRE DE VIE efficace dans l'Eglise, pour les équiper, un à un, et en faire des parents spirituels qui se tournent vers la moisson. C'est le besoin de l'Eglise, et le plan de Dieu.

Je prends conscience qu’Il m'appelle à tourner mes regards avec Lui vers le monde, le coeur rempli de son amour. Ai-je déjà ressenti le frémissement de son coeur pour ses enfants égarés ? Luc 19, 41. 1 Jean 3, 1.

 

L'Apôtre Jean parle d'enfants, de jeunes gens et de pères. 1 Jean 2, 12-14. L'Apôtre Paul reproche aux Corinthiens d'être encore restés des enfants. 1 Corinthiens 2, 15 et 3, 1. Il faut que les nouveaux grandissent pour ensuite devenir des parents spirituels et accomplir ainsi leur part du ministère. Le salut, ce n'est pas simplement "être sauvé" et rester le même. Le salut consiste à retrouver la Vie de Dieu, une vie animée de ses aspirations, une vie cohérente avec les principes de son Royaume, une vie qui lui obéit parce que nous l'avons reconnu comme notre Seigneur. Ce salut complet me permet de retrouver la communion avec le coeur du Père. Son amour pour les perdus se met alors à brûler en moi comme il brûle dans son cœur. Ce feu est la source de ma passion pour les âmes.

 

Papa ! 

 

A la "nouvelle naissance" je suis entré dans une relation filiale avec Dieu. Comme un nouveau-né, je n'ai pas mesuré tout de suite la portée de cette relation, mais plus tard, j'ai grandi et j'ai commencé à dire "Abba, Père". J'ai découvert Dieu comme un Père qui m'aime, mais aussi comme le Père qui aime ceux qui m'entourent ! L’Amour du Père pour ces gens est-il la source de ma motivation personnelle ? La souffrance du Père pour ses enfants perdus pèse-t-elle sur mon coeur et ma conscience ?

 

Chaque jour, des personnes naissent de nouveau. Puis le Saint-Esprit les édifie dans l'église pour en faire des témoins, des parents et Jésus envoie ces nouveaux parents vers le monde. DIEU élève un peuple nouveau dans sa gloire pour l’éternité. La Bible l’appelle l’Eglise !

Ainsi, chaque nouveau disciple devient un parent spirituel dans la grande famille de Dieu, pour que la fécondité de Dieu se répande, accomplissant le projet originel et éternel du Père : avoir une foule d'enfants à aimer, une foule d'enfants qui l'adorent et qui l'aiment.  Genèse 1, 28a.

Quand nous marchons dans une vraie communion avec le Saint-Esprit, nous vivons ces principes du Royaume. Nous devons devenir des disciples pour faire vivre de nombreuses familles d’accueil pour les enfants du Père, égarés dans ce monde.

 

Etre des pères et des mères, c’est à quoi répond la vision de l’Eglise dans les maisons.

 

 

 

Imprimer E-mail